Kelderdichting specialist

Expert in oplossen van vochtproblemen

By - admin

Une fuite d’eau ? C’est maintenant qu’il faut agir !

water drop

Une fuite d’eau chez soi est une chose dont on se passerait bien. Mais quand cela arrive, il faut toujours agir très vite pour éviter des dégâts des eaux qui prennent des proportions immenses. Une fuite d’eau n’est pas un jeu de hasard, comme on peut le pratiquer au casino777, des dégâts d’une ampleur insoupçonnée peuvent rapidement se développer. Dans un tel cas, il faut toujours agir immédiatement et rapidement. Tout d’abord, il faut maintenant fermer le robinet principal et faire appel immédiatement à un plombier. En règle générale, le robinet principal se trouve dans la cave, à moins que le logement ne soit équipé d’une vanne d’arrêt spéciale.

Une fuite d’eau est un signe d’alarme

Un peu d’eau qui s’échappe quelque part, cela ne semble certainement pas, au premier abord, devoir inquiéter outre mesure. Mais l’eau cherche son chemin et là où il n’y a qu’un petit filet d’eau, une chute d’eau peut très vite se former. Si une canalisation d’eau a déjà éclaté dans la cave, les pompiers doivent être appelés lorsque le niveau d’eau atteint 30 à 40 cm. Ce niveau d’eau est problématique, car c’est souvent à cette hauteur que sont installées les prises électriques. Il est donc extrêmement important de pomper l’eau très rapidement. C’est aussi pour cette raison qu’il peut être très dangereux de pénétrer dans la cave, parce qu’il y a un risque d’électrocution. Toutefois, en cas de faible quantité d’eau, il suffit souvent de réparer les dégâts à l’aide d’une pompe ou d’un aspirateur eau et poussière, voire même d’un simple chiffon.

Si l’eau sort du mur dans l’appartement ou si une tache humide y apparaît, il faut immédiatement fermer le robinet principal. Si de l’eau sort du plafond, il faut vraiment se dépêcher, car cela signifie que des masses d’eau importantes se sont déjà accumulées. Dans ce cas, il faut immédiatement couper l’électricité, sinon il y a un risque d’électrocution ou de court-circuit.

Alerter les services d’urgence

Le service d’urgence devrait dans tous les cas être alerté après avoir fermé le robinet. Il s’agit en fin de compte de localiser le plus rapidement possible le dégât des eaux afin de pouvoir colmater la fuite le plus vite possible. Si l’on est locataire, le propriétaire doit être informé en même temps.

L’aménagement

Une fois les premières démarches effectuées, il est important de s’occuper de la protection des meubles et des objets de valeur. On pense ici en particulier aux petits meubles qui peuvent être déplacés facilement et rapidement. Parfois, il suffit de stocker les objets dans une pièce voisine ou de demander au voisin s’il peut apporter son aide.

Les photos sont très importantes

Il ne s’agit pas ici de profiter de la situation de la fuite d’eau pour prendre des photos pour les médias sociaux. Il s’agit ici de prendre des photos pour l’assurance. Ces photos doivent servir de preuve. Les photos des dégâts et les photos qui prouvent que la réparation a été effectuée sont vraiment très utiles et importants. Les photos du service d’urgence et du mobilier concerné sont également très utiles ici. Il faut veiller à ce que les photos soient accompagnées de la date et de l’heure. Toutefois, les prises de vue numériques actuelles fournissent toujours ce document important. De cette manière, il est possible de justifier très facilement les processus, ce qui est un avantage pour les demandes de remboursement.

Informer l’assurance

Lorsque le service d’urgence a terminé son travail et a déjà quitté la maison, il est temps de prendre contact avec l’assurance. En effet, s’il s’agit d’un sinistre important, il est fort possible que l’assureur envoie un expert. Dans le cas contraire, les photos suffisent à prouver les dégâts.

Limiter les conséquences du dégât des eaux

Après l’élimination de l’eau et le déplacement des objets concernés, il est souvent nécessaire de faire baisser l’humidité de l’air à l’aide d’appareils de déshumidification, c’est le seul moyen d’éviter les moisissures ou même les dommages dus à la corrosion. Si le dégât des eaux est survenue en hiver, il est impératif de bien chauffer les pièces par la suite afin d’éviter des dégâts de gel soudains qui pourraient également affecter la maçonnerie par exemple.

Parfois, les dégâts des eaux peuvent être si importants qu’il est nécessaire, dans un premier temps, d’enlever les revêtements de sol et de mur humides. Il peut également arriver que l’eau se soit accumulée dans la couche d’isolation des sols ou des murs. Dans ce cas, ces couches doivent aussi être bien aspirées, ce qui raccourcit considérablement le temps de séchage. Un appareil à vide spécial est ici nécessaire, il pompe l’eau et l’air humide vers l’extérieur. Le séchage suivant peut se faire de différentes manières avec différents appareils. En règle générale, ce sont les professionnels qui se chargent de cette tâche.

Les différents types de séchage

Il existe différentes possibilités pour provoquer un séchage.

Séchage naturel

Cette possibilité fonctionne exclusivement avec de l’air extérieur froid. Dans ce cas, il faut laisser entrer l’air froid concerné dans les pièces et le chauffer en même temps. Grâce au réchauffement de l’air, l’air froid extérieur absorbe l’humidité de la surface mouillée. Dès que l’air est saturé, il doit être évacué vers l’extérieur toutes les heures à l’aide d’aérations de choc. Chauffer seul ne suffit décidément pas dans ce cas. Dans ce cas, une surpression se produirait et l’humidité pénétrerait encore plus dans les éléments de construction.

Séchage artificiel

Il existe ici deux variantes différentes, soit on sèche par condensation, soit par adsorption. L’air ambiant est refroidi par les sécheurs à condensation, ce qui permet d’en extraire l’humidité. Celle-ci est recueillie dans des récipients qui doivent ensuite être vidés régulièrement. Le séchoir à adsorption produit de l’air très sec à l’aide d’un agent de séchage. Celui-ci est ensuite diffusé dans la pièce et l’air humide de la pièce est simultanément expulsé à l’extérieur.

Infrarouge ou microondes

Une autre possibilité est le séchage à l’aide d’infrarouges. On utilise ici des plaques qui éclairent les zones concernées. L’énergie infrarouge transforme l’eau en chaleur et conduit l’humidité vers l’extérieur, à la surface de l’élément de construction. C’est là qu’elle finit par s’évaporer. Elle est ensuite évacuée par adsorption ou par déshumidification. Selon les professionnels du séchage, l’assèchement par infrarouge permet un séchage très rapide et sans danger. Cette forme de séchage est en outre également adaptée au séchage du bois. Ce n’est pas le cas de tous les types de séchage. Si le séchage est trop rapide, il peut entraîner des dommages dans le bois.